Famille de Boiseon

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

Pierre de Boiséon, comte de Boiséon, vicomte de Dinan et de la Ballière, baron de Coëtnisan, de Marcé et de Kérouzére, seigneur de Conétran, de Menfaultet, de Kerbrat, de Kermorvan, de Plouëzcat etc., gouverneur des ville et château de Morlaix, conseiller d’État d’épée, commandant l’arrière-ban de l’évêché de Léon, gentilhomme ordinaire de la chambre du roy Henry IV et capitaine de 500 hommes d’armes de ses ordonnances, fut admis à ce qu’il paroit dans l’ordre de Saint-Michel sous le règne de ce monarque et on le trouve en conséquence qualifié chevalier de l’ordre du roy sur la suscription d’une lettre qu’on luy écrivit le 12 juin 1597 [(Histoire de Bretagne par dom Taillandier, Paris, 1756, tome 2, page CCXLIII)], et encor dans un acte original du 12 octobre 1602. Il fut fait capitaine de 50 lances le 22 mars 1590, gouverneur de Morlaix le 16 novembre 1594, et capitaine du château de cette ville le 9 mars 1596. Il étoit commissaire de l’arrière-ban de Léon le 12 octobre 1602, datte d’un acte où il est qualifié capitaine de 500 hommes d’armes des ordonnances du roy, et commandoit en chef le dit arriere-ban le 14 octobre 1624 étant alors conseiller d’État. Il [servit avec la plus grande distinction dans les guerres du règne d’Henry IV et] soutint en 1596 un siège dans son château de Kerousére [contre les ennemis de l’État,] et ses forteresses ayant été entièrement détruites par l’artillerie de l’armée ennemie du roy, il se rendit aux conditions d’une capitulation honorable [et] contre la bonne foy [de ce traité le premier commandant sous ses ordres fut tué à ses côtés] à la sortie de la place [et] il fut [luy-même] fait prisonnier et conduit au château de Nantes d’où il ne sortit qu’après avoir payé une excessive rançon dont il luy fut adjugé par forme de dédomagement une somme de 35000 écus par arrêt rendu à Poitiers. [Il étoit fils d’Yves du Boiséon, seigneur de Coëtnisan, et d’Isabeau de la Boëssiere. Ses armes d’azur au chevron d’argent accompagné de 3 têtes de léopard d’or posées 2 et 1.]

Pierre de Boiséon épousa en 1587 Jeanne de Rieux, fille de Gui, chevalier de l’ordre, et de sa première femme Anne du Chastel. Il faut ajouter à l’énumération des terres possédées par lui, les seigneuries de Mesnoalet, par. de Cléder, et du Gouerbihan, paroisse de Lanildut. C’est par erreur que d’Hozier a écrit 1596 ; le siège de Kerouzeré eut lieu en juin 1590. Le duc de Mercœur fut condamné à contribuer au paiement de la somme de 35000 écus pour 10000 écus.

Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènements (2 notices)

  • Comparution : lundi 8 octobre 1668 (1 notice). Pour Claude-François du Boiseon.
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 508-510 .
  • Comparution : samedi 25 mai 1669 (1 notice). Par Roland de Kerscau, sieur de Rosnevez, tuteur et curateur de Claude du Boiseon.
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 508-510 .
  • Comparution : mercredi 11 février 1671 (1 notice). Hercule-François, comte du Boiseon.
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 508-510 .
  • Arrêt de maintenue en la Chambre : lundi 23 mars 1671 (2 notices).
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 11 .
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 508-510 .