Armorial Général - Bretagne

Charles d’Hozier, d’après l’édit de novembre 1696


Registre : Nantes 1
194. Toussaint Fournier, escuyer, sieur de la Pinsonniere et Anne Marie de Nort sa femme.
40 #
Porte de gueule à une bande engreslée d’or acompagnée de deux molettes de mesme, accolé d’azur à une face d’or chargée de trois coquilles d’azur et acompagnée en pointe d’un lion d’or.
195. La juridiction de Taron, de Limur et de Bougon.
20 #
Porte de gueule à une bande dentelée d’or accompagnée de deux molettes de mesme.
Note de Amaury de la Pinsonnais, le 15 janvier 2019
Le manuscrit Français 32235 ajoute « apartenante à Toussain Fournier ».
196. Michel Gazet, escuyer, sieur du Chastelier.
20 #
Porte d’argent à trois grenouilles de sinople.
197. Pierre Charles Flustre, escuyer, sieur de Varennes.
20 #
Porte d’or à trois annelets d’azur.
198. Jeanne Olivier, veuve de Bonnaventure de Castellan, escuyer, seigneur de la Riviere.
20 #
Porte d’argent à trois sangliers de sable.
Note de Amaury de la Pinsonnais, le 15 janvier 2019
Ce sont les armes des Castellan (R. Chassin du Guerny, Armorial général de France, Bretagne, tome I, page 65, Rennes, 1930).
199. Renée Gabart, fille.
20 #
Porte de gueule à deux estoilles d’or posées en chef et un croissant d’argent en pointe.
200. Louis Cheminard, escuyer, sieur de la Perverie.
20 #
Porte d’argent à trois fusées de sable.
201. Pierre Bonnet, fermier des devoirs en Bretagne et Marieanne Havart sa femme.
40 #
Porte de gueule à un sautoir hérissonné de pointe et accompagnée de quatre fers de pique le tout d’argent, accolé d’azur à un chevron d’or accompagné de trois estoilles de mesme.
202. François Gerard, procureur au présidial de Nantes.
20 #
Porte d’argent à un lion de sable lampassé et armé de gueule, accompagné en chef d’un croissant d’azur à dextre et d’une estoille de gueule à senextre et en pointe d’une autre estoille de mesme.
Note de transcription
Il s’agit probablement d’une erreur, ce sont les armes de la famille Bidé (qui suit).
203. Lucrece Menardeau, veuve de deffunt Claude Bidé, escuyer, sieur de la Botiniere.
20 #
Porte d’argent à un lion de sable lampassé et armé de gueule accompagné en chef d’un croissant d’azur à dextre et d’une estoille de gueule à senextre et en pointe d’une autre estoille de mesme.
Note de Amaury de la Pinsonnais, le 15 janvier 2019
Ce sont les armes des Bidé (R. Chassin du Guerny, Armorial général de France, Bretagne, tome I, page 65, Rennes, 1930).
204. Lucresse Bidé, veuve de Hardy Berau, chevallier, seigneur de la Haye de Riou.
20 #
Porte d’argent à un lion de sable armé et lampassé de mesme accompagné en chef d’un croissant d’azur à dextre et d’une estoille de gueule à senextre et en pointe d’une autre estoille de mesme.
Ajouter une note
Les notes membres et publiques servent à ajouter des précisions à la notice. Ces précisions doivent être concises, sourcées et vérifiables (ouvrage publié, travail universitaire, document d'archive). Les notes ne sont pas un espace de discussion ni un lieu pour poser des questions.
/italique/ italique.       "Guillemets doubles" « Guillemets doubles ».
Notes publiques : visibles par vous, et après validation, par tout le monde.
Notes membres : visibles par vous, et après validation, par les membres seulement.
Notes personnelles : visibles par vous seul, sans validation.
     
Supprimer une note

Voulez-vous vraiment supprimer cette note ?