Famille Thomas

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

Pierre Thomas, seigneur de la Caullenaye, gouverneur de Dinan et commandant le ban et arrière ban de l’évêché de Saint-Malo, fut admis dans l’ordre de Saint-Michel sous Charles IX et il est rappellé avec la qualité de chevalier de l’ordre du roy dans un acte du 19 mars 1572 postérieur à sa mort [(titres de la maison du Breil de Rais). Il étoit fils de Jean Thomas, seigneur de la Caullenaye, capitaine du château de Montafilant. Ses armes d’or à une bande d’azur engrêlée].

Pierre Thomas épousa Françoise du Quellenec.

Georges Thomas, seigneur de la Caullenaye et de Vaunouasse, gentilhomme ordinaire de la chambre du roy, l’un de ses pensionnaires en Bretagne, lieutenant de cent hommes d’armes de ses ordonnances et maréchal de ses camps et armées, est qualifié chevalier de l’ordre dans un acte du onze avril 1580, jour auquel il fut député de la noblesse de l’évêché de Saint-Brieuc et comparut à la réformation des Coutumes de Bretagne [(Coutumier général, Paris, 1664, tome 2, page 1009)]. Il est cité aussi avec la qualité de chevalier de l’ordre du roy dans une monstre du 25 août 1581 [(original, Bibliothèque du roy)]. Il servoit ès dittes années 1580 et 1581 comme enseigne de la compagnie de 50 lances du seigneur de la Hunaudaye et fut encor député de la noblesse de Bretagne aux États de Blois de 1588. [Il fut tué devant le château de la Latte en 1591. Il étoit fils de Pierre Thomas, seigneur de la Caullenaye, chevalier de l’ordre du roy, et de Françoise de Quellenec. Ses armes comme cy-devant.]

Georges Thomas épousa Mathurine de Vaunoise, dame en partie du Boscaige en Maroué, et fille d’Olivier de Vaunoise. Jehan Pichart parle ainsi de sa mort : « Du mercredi 8 jour de mai 1591 on apprit pour certain M. de la Cosnelaye estre mort d’une arquebusade, par lui receue à une charge entre le château de la Latte et Guingamp, comme il allait à une sienne maison ayant pris congé de M. le Prince, environ les festes de Pâques dernières. C’est un grand dommage ; car c’estoit un très vaillant, saige et advisé gentilhomme, autant qu’il s’en peust guère trouver,... et estoit du conseil de M. le Prince de Dombes ». « Le sieur de la Cosnelaye, dit de son côté Jean du Matz, qui faisoit la charge de maréchal de camp en Bretagne après que M. de Montsaureau se fut retiré, fut blessé en la cuisse dont il mourut, en une escarmouche qu’il fit à quelques harquebusiers qui estoient près du château de la Latte. Ce fut perte de la mort de ce brave gentilhomme, car il ettoit fort sage et courageux et avoit toujours bien servy le roy ».

Jean Thomas, seigneur de la Caulnelaye, fils du précédent, commissaire pour la convocation de l’arrière-ban en 1636, fut chevalier de l'ordre du roi d’après M. de Courcy (Nobiliaire, tome III). Il épousa 1o N… de la Vallée-Saint-Jouan, sans enfants ; 2o Silvie de Roncherolles.

Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènements (4 notices)

  • Arrêt de maintenue en la Chambre : vendredi 7 décembre 1668 (2 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 78-79.
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 49.
  • Arrêt de maintenue en la Chambre : jeudi 3 janvier 1669 (2 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 107.
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 49.