Famille de Thierry

Variantes : Thierry, Tierry (de), Thiesry (de)

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

François Thierry, seigneur de Boisorcan, de Pontrouaud et de la Rivaudière, gouverneur de Rennes, fut admis dans l’ordre de Saint-Michel sous Charles IX ; et on le trouve rappellé avec la qualité de chevalier de l’ordre du roy dans un acte original du 7 février 1574 postérieur à sa mort [(original, titres de la maison du Breil de Pontbriand). Il étoit fils de Pierre Thierry, seigneur de Boisorcan, et de Jaquette de Pontrouaud. Ses armes d’azur à 3 têtes de lévrier d’argent, posées de profil 2 et 1, les coliers de gueules, cloués, bouclés et bordés d’or].

François Thierry épousa Françoise du Puy du Fou, veuve de Robert de Montalais, seigneur de Daon et de Ligné, et fille de François du Puy du Fou et de Catherine de Laval. François Thierry mourut sans doute en 1566. La capitainerie de Rennes fut donnée à Claude de Langan, chevalier de l’ordre, le 1er septembre de cette année, par un brevet où on lit ces mots : « capitainerie du chasteau de Rennes, vacquante ou preste à vacquer par l’extrémité de maladie en laquelle est détenu le sieur de Boisorcan ». Devenue veuve, Françoise du Puy du Fou épousa en troisièmes noces Jean de Leaumont, seigneur du Puigaillard.

Julien Thierry, seigneur de la Prévalaye, de la Roche-Thierry, de Matignon, de Montbourcher, d’Arennes et de Sainte-Foy, est qualifié chevalier de l’ordre du roy dans un acte du 16 décembre 1578 [(titres de la maison du Bouchet de Sourches)] et dans un autre de l’an 1596 [(titres de la maison de Thierri de la Prévalaye). Il étoit fils de François Thierry, seigneur de la Prévalaye, et de Margueritte d’Acigné. Ses armes d’azur à 3 têtes de lévrier d’argent posées de profil 2 et 1, les couliers de gueules bouclés, cloués et bordés d’or].

Julien Thierry épousa Esther du Bouchet, fille de François, seigneur de Sourches, et de Sidoine du Plessis-Liencour. Il eut l’honneur de recevoir Henri IV à son château de la Prévalaye : « Le 11 mai 1598, le Roy alla à la Prevallaye dîner et chasser ». (Jehan Pichart, Dom Morice, Preuves, tome III, colonne 1757).

Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènement (2 notices)

  • Arrêt de maintenue en la Chambre : mercredi 10 octobre 1668 (2 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 15-16 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 49 .