Famille Ruellan

Variantes : Ruellan (de)

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

Gilles de Ruellan, marquis de la Ballue, baron du Tiersant, seigneur du Rocher, conseiller d’État d’épée et gentilhomme ordinaire de la chambre du roy Henri IV par lettres du 22 mars 1610, fut nommé le même jour chevalier de l’ordre de Saint-Michel et reçu le 28 du même mois par le maréchal de Brissac, chevalier des ordres du roy [(titres de cette famille)], à la maison duquel il s’allia depuis, par le mariage de Guyonne de Ruellan, sa fille, célébré au mois de février 1621 avec François de Cossé, duc de Brissac, pair de France. Il rendit de grands services au roy Henri IV par la part qu’il eut à la réduction des villes de Dinan et de Fougères à son obéissance ; et ce fut ce motif qui luy mérita de ce monarque des lettres de noblesse, au mois de septembre 1603. Le roy Louis XIII luy écrivit le 4 août 1613 pour qu’il eût à se trouver aux États qui devoient se tenir à Redon, et luy accorda le dernier jour de février 1622 des lettres patentes portant érection en marquisat de sa terre de la Ballue. [On ignore sa filiation. Ses armes d’argent au lyon de sable, armé, langué et couronné d’or.]

Gilles de Ruellan épousa 1o Gillette Nicolas ; 2o Françoise Miolais. Il était vicomte de Messière et de Querembourg ; seigneur de la Ganelais et du Plessis-Chasné sous la juridiction de Fougères. Sa baronnie du Tiercent comprenait les terres et seigneuries du Tiercent, des Hommeaux, du Rocher et du Plessix-Sénéchal, paroisse de Mont-Dol, la Fresnais, Pleine-Fougères (Archives de la Loire-Inférieure, B. 1232).

Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènement (2 notices)

  • Arrêt de maintenue en la Chambre : samedi 13 octobre 1668 (2 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 18 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 47 .