Famille de Montbourcher

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

René, sire de Montboucher, seigneur du Pinel, du Bois de Chambellé, de la Corbière, de Denazay et du Breuil-Bérart, et lieutenant de 50 hommes d’armes des ordonnances du roy, et lieutenant général pour Sa Majesté au gouvernement d’Anjou, fut honoré de l’ordre de Saint-Michel sous Charles IX, et on luy trouve déjà la qualité de chevalier de l’ordre du roy dans un acte original du 4 may 1569 [(original, titres de la maison de Montéclor)]. Il servoit dès l’an 1566 en qualité de guidon de la compagnie de 50 lances du seigneur de Chavigny. [Il étoit fils de Bertrand, sire de Montbourcher, et de Claude du Bois. Ses armes d’or à 3 marmittes de gueules posées 2 et 1.]

René de Montbourcher épousa Renée de Montecler.

René de Montbourcher, seigneur du Bordage, de Saint-Gilles, de Saint-Amadour, du Pinel, du Bois-de-Chambelle et de la Corbière, capitaine de 50 hommes d’armes des ordonnances du roy, et gouverneur de Vitré, est qualifié chevalier de l’ordre du roy dans deux actes des 9 et 14 mars 1603 [(original, titres de messieurs de Servaude de la Villecerf)]. Il reçut une lettre du roy Henri IV, le 19 octobre 1589, par laquelle ce prince luy témoigne la satisfaction qu’il avoit de ce qu’il s’étoit employé avec tant de zèle à la conservation de la ville de Vitré et du succès qu’il y avoit eu. Ce fut vraisemblablement à cette occasion qu’il présenta requête en la même année au présidial de Rennes pour demander justice contre le duc de Mercœur et ses capitaines de ce qu’ils avoient ravagé son château du Bordage, en haine de la fidélité qu’il avoit témoignée pour le roy comme gouverneur de Vitré. Le 8 avril 1592 le duc de Montpensier luy donna une commission pour lever une compagnie de gendarmes et le 10 juin 1597, le roy le pourvut d’une compagnie de 50 hommes d’armes en récompense des grands et signalés services qu’il luy avoit rendus. [On ignore l’époque de sa mort. Il étoit fils de François de Montbourcher, chevalier, seigneur du Bordage, et de Jeanne de Malestroit. Ses armes d’or à 3 marmittes de gueules, posées 2 et 1.]

René de Montbourcher épousa Françoise de Montbourcher, fille unique de René, qui précède. La lettre royale du 19 octobre 1589, rappelée par d’Hozier et dont l’original appartient aux archives de M. le comte de Montbourcher, a été publiée dans les Lettres Missives d’Henri IV. Elle n’était pas autographe ; mais le roi y avait ajouté de sa main les lignes suivantes : « Je suis fort content du service que m’avès faict et le recognoistray quand l’occasion s’offrira ». Le roi lui aurait accordé très volontiers la charge et le gouvernement de Vitré, « mais il se trouve que Montmartin est pourveu de la cappitainerye dudict Vitrey par le feu sieur de Laval, et que le sieur d’Allègre, oncle du sieur de Laval qui est à présent, a esté pourveu par le feu Roy du gouvernement dudict Vitrey… ». Le sieur de Montmartin, dont il est ici question, est Jean du Matz, chevalier de l’ordre, et non Jean Le Groing, vicomte de Montmartin, comme l’a supposé l’éditeur des Lettres Missives.

Gabriel de Montbourcher, seigneur de Trémereuc, est qualifié chevalier de l’ordre du roy dans un acte original du 1er mars 1609 [(original, titres de la maison de Maillé de Carman). Il étoit fils de François de Montbourcher, chevalier, seigneur du Bordage, et de Bonaventure de Bellouan. Ses armes comme cy devant].

Gabriel de Montbourcher, frère de René qui précède mais d’une mère différente, épouse 1o Françoise de Massuel, fille de François, chevalier de l’ordre, et de Marguerite Toumemine ; 2o Suzanne Huguet, dame de Lupin.

Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènements (3 notices)

  • Comparution : mercredi 10 octobre 1668 (1 notice). Pour René de Montbourcher, seigneur de la Maignanne.
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 439 .
  • Arrêt de maintenue en la Chambre : jeudi 12 mars 1671 (3 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 593 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 39 .
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 439 .