Famille Le Senechal

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

Jean Le Seneschal, fils de Jean Le Seneschal et de Simonne d’Avaugour, et son frère Guillaume qui suit, sont rappelés avec le titre de chevaliers de l’ordre et de gentilshommes de la chambre par le roi Louis XIII dans les lettres d’érection de la terre de Carcado en baronnie du mois de décembre 1624. « Il fut pourvu le 25 septembre 1520 d’une charge de gentilhomme ordinaire de l’Hôtel du roi François Ier. Et ayant suivi ce prince en Italie, il fut selon les historiens de Bretagne (Lobineau, tome I, page 832), un des seigneurs de la province qui se distinguèrent dans les guerres du tems. On apprend même par un mémoire domestique qu’il fut tué le 24 février 1524 (vieux style) à la bataille de Pavie, cette bataille funeste où les plus grands seigneurs du royaume demeurèrent sur la place… » (Armorial général). Il mourut sans alliance.

Guillaume Le Seneschal, seigneur de Carcado, du Bot-Saint-Caradec, de Brohais, frère du précédent, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, est qualifié chevalier de l'ordre par le roi Louis XIII dans les lettres patentes citées plus haut. Il épousa Catherine de la Motte-Vaucler, fille de Guy, sire de Vauderc, de Lorseil, etc., et d’Anne de Tréal, dont il eut Robert Le Seneschal, père de François, chevalier de l'ordre.

François Le Séneschal, seigneur de Carcado, de Saint-Maudan, du Bot-Saint-Caradec, de Brohais, etc., gentilhomme ordinaire de la chambre du roy, et capitaine d’une compagnie d’hommes d’armes de ses ordonnances, fut nommé chevalier de l’ordre de Saint-Michel le 26 novembre 1596 et fut reçu par le maréchal de Brissac, chevalier des ordres du roy [(titres de cette maison)]. Il étoit né au mois d’août 1560 et commandoit déjà une compagnie de gendarmes, le 1er avril 1578, datte d’une lettre que luy écrivit le prince de Dombes, général des armées du roy en Bretagne, pour se rendre avec sa compagnie au camp de Domaigné ; du moins l’on présume que c’est à luy qu’elle est adressée, sous la dénomination de monsieur de Carcado. Il en reçut une autre du baron de la Hunaudaye son cousin le 18 décembre 1599[1] où le prie de ne partir de sa maison de Carcado qu’il n’y eût laissé un nombre d’hommes suffisant pour la conserver surement en l’obéissance du roy, sur l’avis qu’il avoit eu que sa maison étoit fort d’importance et enviée des ennemis de Sa Majesté. Il fut toujours fidèlement attaché au parti du roy Henry IV malgré les propositions et avantages que luy fit le duc de Mercœur ; et ce monarque l’admit au nombre des gentilshommes de sa chambre le 22 janvier 1598. Il mourut dans les premiers mois de l’an 1614. [Il étoit fils de Robert Le Sénéchal, seigneur de Carcado, et de Marie Trégaranteuc. Ses armes d’azur à neuf macles d’or posées 3, 3 et 3.]

François Le Séneschal épousa par contrat du 16 août 1596 Jeanne Harpin, dame de la Chenardière, de Longlée, de la Louasrie, de l’Orme, etc., fille puînée de François Harpin, seigneur de la Chênaie, des Coudrais, de Marigné, etc., conseiller du roi en son Conseil d’État et privé, président au parlement de Bretagne, et de Thomasse Champion (Armorial général).

François Le Séneschal, baron de Carcado, vicomte de Saint-Maudan, seigneur de Brohais et du Bot-Saint-Caradec, conseiller au parlement de Bretagne, né le 16 may 1597, fut honoré de l’ordre de Saint-Michel sous Louis XIII, et on luy trouve déjà la qualité de chevalier de l’ordre du roy dans un acte du 13 juillet 1622 [(titres de messieurs du Bahuno de Berien)]. Il obtint de ce monarque au mois de décembre 1624 des lettres d’érection de sa terre de Carcado en baronnie, et mourut au mois de juin 1639. [Il étoit fils de François Le Sénéchal, seigneur de Carcado, chevalier de l’ordre du roy, et de Jeanne Harpin. Ses armes comme cy devant.]

François Le Séneschal épousa par contrat du 14 août 1620 Catherine de Lis, fille de Gilles de Lis, seigneur du Tertre, de la Rosaie et de la Hermonaie, conseiller au parlement de Bretagne, garde des sceaux dans les deux semestres, et de Françoise de Beaucé (Armorial général).

Julien Le Séneschal, seigneur de Tréduday, de Kerguelec, de Kergouëtgat et de Bizot, vicomte de Pacé et de Saint-Jean-Brevelay, qualifié chevalier de l’ordre du roy dans un acte original du 12 novembre 1654 [(original, titres de la maison de Le Sénéchal de Carcado)], vivoit encor en 1666. [On ignore sa filiation. Ses armes comme cy devant.]

Julien Le Seneschal, fils de René, seigneur de Tredudai, et de Julienne Peschart, épousa 1o au mois d’août 1646 Catherine Goyon de Vaudurant, fille de Jacques, seigneur de Vaudurant, chevalier de l'ordre du roi, et de Jeanne Cado (Armorial général) ; 2o Charlotte de la Bouexière, au nom de laquelle il fournit déclaration pour la terre et seigneurie de Kermorvan, paroisse de Kergrist-Moelou (Réformation du domaine du roi, 1678-1682, archives de la Loire-Inférieure, B 554).

Notes

  1. Dans la première partie de l’ouvrage, Jean-François d’Hozier indique que le rédacteur de l’arrêt aura lu 1589 pour 1599 puisqu’il ne fut admis dans l’ordre de Saint-Michel qu’en 1596.
Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènements (5 notices)

  • Comparution : jeudi 7 août 1670 (1 notice).
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 220-225 .
  • Comparution : samedi 9 août 1670 (1 notice).
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 139 .
  • Arrêt de maintenue en la Chambre : jeudi 21 août 1670 (3 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 508 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 48 .
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 220-225 .
  • Arrêt de maintenue en la Chambre : vendredi 22 août 1670 (3 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 508-509 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 48 .
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 139 .