Famille de Lannion

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

Claude de Lannion, seigneur de Lannion, de Cruguil, de Lizaudren, de la Noë, de Verte-Kerbouric, des Aubrais, de Kéroragant, etc., l’un des plus riches seigneurs de son siècle, et possesseur de 52 terres considérables, né le 5 mars 1557, fut admis dans l’ordre de Saint-Michel vers le règne d’Henry III ; et on le trouve qualifié chevalier de l’ordre du roy dans un acte du 5 juin 1607 [(titres de cette maison)]. Il fit la guerre depuis 1587 jusqu’en 1598 et même à ses dépens, à la tête des gentilshommes vassaux et des communes de ses terres ; et mourut le 21 août 1621. [Il étoit fils de François de Lannion, seigneur de Lannion, commandant le ban et arrière ban de l’évêché de Tréguier, et de Julienne Pinard. Ses armes d’argent à 3 merlettes de sable et un chef de gueules chargé de 3 quintefeuilles d’argent.]

Claude de Lannion épousa en 1582 Renée de Quelen, fille de René, baron de Quelen, chevalier de l'ordre du roi, et de Marie du Bot (preuves pour Malte, bibliothèque de l’Arsenal).

Pierre de Lannion, baron de Lannion et de Vieuxchâtel, seigneur de Coëtanerez, etc., commandant le ban et l’arrière ban de l’évêché de Tréguier et gouverneur de Vannes et d’Auray par provisions du 12 juillet 1625, fut admis dans l’ordre de Saint-Michel vers le règne d’Henri IV, et on le trouve en conséquence qualifié chevalier de l’ordre du roy dans un acte du 5 juin 1607 [(titres de cette maison)]. Il s’attacha d’abord au party du duc de Mercœur, auquel il rendit d’importants services ; et se soumit depuis au roi Henri IV dont il reçut plusieurs récompenses. Il vivoit encor le 16 août 1636, jour auquel le roy Louis XIII luy écrivit pour luy donner ordre d’assembler la noblesse. [Il étoit fils de Claude de Lannion, seigneur de Lannion, chevalier de l’ordre du roy, et de Renée de Quélen. Ses armes comme cy devant.]

Pierre de Lannion épousa Renée d’Aradon, dernière du nom, fille de René, chevalier de l’ordre, et de Gillette de Montigny (preuves pour Malte, bibliothèque de l’Arsenal).

Jean de Lannion, seigneur et baron du Vieuxchâtel, de la Chataigneraye, de la Nouërte, de Lisendren, du Quillioux, du Plessix, de Coatanezre, de Kerneguen, de Cosqueraer, de Launay, de Troguindy, de Villebasse, de Villeneuve, de Miliau et de la châtellenie des Aubrais, commandant le ban et arrière ban de l’évêché de Tréguier, est qualifié chevalier de l’ordre du roy dans une commission qu’il donna le 18 octobre 1628 [(original, titres de la messieurs de Crésolles). On ignore sa filiation. Ses armes d’argent à trois merlettes de sable 2 et 14 et un chef de gueules chargé de 3 quintefeuilles d’argent].

Jean de Lannion, frère cadet du précédent, épousa Moricette Barbier, fille de René, chevalier de l'ordre, et de Françoise de Quelen.

Claude de Lannion, seigneur du Cruguil et du Vieux-Chastel, baron de Malestroit, capitaine du ban et arrière-ban de l’évêché de Vannes, fils de Pierre, chevalier de l'ordre, et de Renée d’Aradon, fut gouverneur de Vannes et d’Auray et chevalier de l'ordre du roi d’après M. de Courcy (Nobiliaire, tome III). Il épousa 1o Thérèse Huteau ; 2o Jeanne-Françoise de Belingant, fille d’Olivier, seigneur de Kerbabu, et d’Anne de Perrien, qui elle-même était fille de Charles, chevalier de l'ordre du roi. Il mourut au château de Quinipily le 34 juin 1695 et fut inhumé le 27 dans l’église paroissiale de Camors (Archives du Morbihan, E supplément 356).

Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènement (2 notices)

  • Arrêt de maintenue en la Chambre : jeudi 20 décembre 1668 (2 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 100 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 34 .