Famille de Kermeno

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

René de Kerméno, seigneur de Kerméno, du Garof ou du Garo, de Kerguehennec, de Lannouarn, de Lohion, de Kernazel, de Trohardet, etc., commandant la noblesse du ban et arrière ban du diocèze de Vannes, admis dans l’ordre de Saint-Michel sous Charles IX, est qualifié chevalier de l’ordre du roy dans un acte du 5 novembre 1572 [(original, titres de messieurs du Bahuno en Bretagne)] et dans le procès-verbal de la réformation de la Coutume de Bretagne du 15 août 1575 où il comparut comme député de la noblesse de ce diocèse [(Coutumier général, Paris, 1615, page 798 et suivantes). Il étoit fils de Jean de Kerméno, seigneur du Garo, et de Guyonne, dame de Kéraudren. Ses armes de gueules à 3 macles d’argent posées 2 et 1].

René de Kermeno épousa 1o en juin 1555 Louise de Kerveno, fille de Jean, et de Françoise de Plœuc ; 2o Jacquette de la Haye. Il eut de cette dernière un fils, Julien, dont l’acte de baptême en latin daté du 9 juin 1587 le qualifie equitis torquati, chevalier qui porte un collier. Jacquette de la Haye mourut le 23 octobre 1589, et fut inhumée à Vannes dans l’église Saint-François (Archives du Morbihan, E sup. 744). René de Kermeno embrassa la cause de la Ligue dans les guerres de religion et assista aux États tenus par le parti de l’Union à Vannes, le 20 mars 1592, le 13 avril et le 2 mai 1593.

Préjent de Kermeno, fils de François de Kermeno, chevalier de l’ordre, et de Marie Le Pennec, seigneur de Keralio, de Botpilio, de Liniac, de Quifistre, de la Bigottière, de Bodeuc, des Houmeaux, de la Hautière, etc., commandeur pour Sa Majesté des villes de Guérande et du Croisic, est qualifié chevalier de l'ordre du roi dans les registres des baptêmes, mariages et sépultures de la paroisse de Noyal-Muzillac, où il paraît de 1629 à 1647 (Notice sur cette paroisse par M. l’abbé Piéderrière, Revue de Bretagne et de Vendée, 1867, tome I). Il épousa Jeanne Charette, fille de Pierre, écuyer, seigneur des Houmeaux et de la Chevaleraye, et de Françoise Bernard.

François de Kerméno, seigneur de Keralio, gouverneur de Vannes, admis dans l’ordre de Saint-Michel sous le règne de Charles IX, est qualifié chevalier de l’ordre du roy dans un acte du 6 juin 1575 [(titres de messieurs du Bot du Grégo)] et dans le procès-verbal de la réformation de la Coutume de Bretagne [du 15 août de cette même année] où il comparut comme député de la noblesse du diocèse de Vannes [(Coutumier général, imprimé à Paris en 1615, page 798). Il étoit fils d’Olivier de Kerméno, seigneur de Boisnault, et de Jeanne Guillemot. Ses armes de gueules à 3 mâcles d’argent posées 2 et 1].

François de Kermeno épousa Marie Le Pennec, fille de Tristan, seigneur de Lauvergnac et de Caden, et d’Anne Chauvin.

Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènements (4 notices)

  • Arrêt de maintenue en la Chambre : vendredi 22 mars 1669 (2 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 176-177 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 32 .
  • Arrêt de maintenue en la Chambre : vendredi 31 mai 1669 (2 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 280 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 32 .