Famille de Kerhoent

Variantes : Querhoent (de), Kerhoant (de)

Extraits

Réformation de la noblesse (1668-1671), maintenues (1669, 1670)

de K/hoent

Ecartelé au 1er et 4e echiqueté d'or et de gueules au 2e et 3 d'azur a une fleur de lis d'or acompagnée en pointe de deux macles de meme.

La branche de Jean de K/hoent porte lozangé d'argent et de sable.

Pierre K/hoant, vivant en l'an 1430. Il epousa Françoise de K/rouseré.
I.a Jean, seigneur de K/rohant, épousa N...
II Isabeau de K/hoant epousa Henri de Nevet.
I.b Pierre de K/hoant épousa en 1462 Louise Huon.
II.a Alain de K/hoant, sieur de Trecheon et de Coetquelfeu, epousa Jeanne, dame de K/gournadech.
III.a Olivier de K/hoant, sieur de K/gournadech, epousa environ 1559 Marie de Ploeuc.
IV.a François de K/hoant, sieur de K/gournadech, epousa Jeanne de Botignau.
V.a Renée de K/hoant, dame de K/gournadech, epousa Sebastien de Rosmadec, marquis de Molac, en 1616.
V.b Claude de K/hoant de L'Estang, epousa François de K/groadez, braon de K/lech, sans enfans.
IV.b Charles de K/hoant, sieur de Locmaria, epousa Isabeau de Crechquerault.
V.a François de K/hoant, sieur de Coetanfao, epousa Anne de K/rouseré.
VI.a Sébastien de K/hoant, sieur de Coetanfao, epousa en ars 1654 Renée de Kergoet.
VII.a François de K/hoant, sieur de Coetanfao.
VII.b Toussaint de K/hoant, eveque d'Avranches.
VII.c Roland de K/hoant.
VII.d Antoine de K/hoant.
VII.e N. de K/hoant epousa N. Fleuriot, sieur de Langle.
VII.f N. de K/hoant epousa N. Le Vicomte du Rumen.
VI.b Toussaint de K/hoant, sieur de Morisur.
VI.c René de K/hoant, chanoine de Leon.
VI.d Joseph de K/hoant, sieur de Mescouin.
VI.e Renée de K/hoant épousa René Calloet, sieur de Lanidi.
V.b Hervé de K/hoant, sieur de K/autret, epousa Claude Le Ny.
VI Anne de K/hoant epousa Jean Le Borgne, sieur de K/venu, sans enfans.
V.c Claude de K/hoant, sieur de Locmaria, epousa Marie de Chiberi.
VI Bertrand de K/hoant, sieur de Locmaria.
IV.c Marie de K/hoant épousa N. du Cosquer de Barach.
III.b Françoise de K/hoant epousa René de Penancouët, sieur de K/roualle, en 1559.
III.c Marguerite de K/hoant épousa Jean de K/bic.
III.d Louise de K/hoant epousa Tangui de Chateaufranc.
II.b Jean de K/hoant épousa Gilette Le Prestre. Il mourut en 1537.
III Yvon de K/hoant, sieur du Boisruhault, epousa Jeanne de Trevegat.
IV.a Jaques de K/hoant, sieur du Boisruault, epousa Marie de K/gournadec.
V Françoise de K/hoant, dame du Boisruault, epousa Charles de la Forest, sieur de K/auroux.
IV.b Robert de K/hoant epousa Claude Bourdin.
V.a Jean de K/hoant, sieur du Boisruault, epousa Jeanne Le Goesbe.
VI.a Jean de K/hoant, sieur du Boisruault, epousa en septembre 1637 Prigente du Botlan, fille de René, sieur de la Villean, et de Jeanne de Rosmadec.
VII Jean de K/hoant.
VI.b Giles de K/hoant epousa en aout 1669 Jean de Tregoet, sieur de la Hanelaye.
VI.c Julienne de K/hoant.
V.b Julien de K/hoant.
V.c Jaquette de K/hoant.
V.d Anne de K/hoant.
V.e Suzane de K/hoant.
IV.c Olivier de K/hoant, mort sans alliance.
IV.d Jeanne de K/hoant epousa Pierre Hudelor, sieur de la Grée.
IV.e Renée de K/hoant epousa Jaques Le Veer, sieur de K/andron.
Ils (branche de Sébastien, VI.a) ont été declarez nobles d'ancienne extraction par arrests de 28 fevrier 1669, M. Le Jacobin, raporteur, et 21 mai 1670, meme raporteur, Sébastien et son fils ainé, maintenus en la qualité de chevalier.

Ils (branche de Jean, VI.a) ont eté declarez nobles d'ancienne extraction par arrest du 26 juillet 1669, M. Raoul, raporteur.

Chevaliers de Saint-Michel

Olivier de Kergournadec, seigneur de Kergournadec, est compris dans le recueil manuscrit des chevaliers de l’ordre de Saint-Michel fait en 1620 par Pierre d’Hozier, gentilhomme ordinaire de la Maison du rot (Bibliothèque du roy). Il est fait mention dans le même recueil d’un Olivier de Kerhoent, seigneur de Kergournadec, qui quoiqu’étant employé distinctement, paroit avoir beaucoup de rapport avec celuy-cy.

D’Hozier ne se trompe pas. Il s’agit en effet ici d’Olivier de Kerhoënt, seigneur de Kergournadech. Le dernier des seigneurs de Kergournadech fut Olivier III qui mourut sans enfants en 1482, et ne fut certainement pas décoré de l’ordre de Saint-Michel.

Olivier de Kerhoent, sire de Kergournadec, seigneur de Coëtquelfen, de Lanivinon, de Kervilly, de Botquenel, de Trohéon, de Garlot, etc., est qualifié chevalier de l’ordre du roy dans le recueil manuscrit des chevaliers de Saint-Michel fait en 1620 par Pierre d’Hozier, gentilhomme ordinaire de la maison du roy (Bibliothèque du roy). Il mourut vers l’an 1594. Il est fait mention dans le même recueil d’un Olivier de Kergournadec, seigneur de Kergournadec, qui quoiqu’étant employé distinctement paroit avoir beaucoup de rapport avec celuy-ci. [Il étoit fils d’Alain, seigneur de Trohéon, et de Jeanne de Kergournadec. Ses armes écartelé au 1 et 4 échiqueté d’or et de gueules, au 2 et 3 lozangé d’argent et de sable.]

Olivier de Kerhoent épousa en octobre 1559 Marie de Plœuc, fille unique et héritière de Pierre et de Jeanne de Quellenec. « Ladite dame mourut assez jeune en 1573 et ledit seigneur son mari en l’âge de plus de 60 ans, l’an 1594 au mois de décembre ; et est enterré en l’élise paroissiale de Cléder, au chœur d’icelle, sous un tombeau haut et élevé, et dans ladite église, est sa peinture, de son long, armé de toutes pièces, sa coste d’armes de velours rouge cramoisi, son casque, ses éperons dorés et sa lance… Ce seigneur Olivier a immortalisé sa mémoire dans les bastiments superbes qu’il a entrepris, du faict du chasteau de Kergournadech qui mérite d’estre mis au rang des belles maisons de France » (extrait d’une ancienne généalogie de la Maison de Kerhoent, Bibliothèque nationale). Le même témoignage a été rendu sur la splendeur de Kergournadech par M. de la Colombière qui y a été reçu et en a donné un dessin et un plan dans ses additions à la Généalogie des Rosmadec.

François de Kerhoent, sire de Kergournadec, vicomte de Plouider, seigneur de Coëtanfao, de Trohéon, de Kervégant, de Botignau, de Garlot, de Coëtquelfen, de Tuahouërn, de l’Estang, de Kerandraon, de Mesgouin, de Kerautret, de Kéruel, de Kergouriou, de Kerjoly, de la Haye, etc., lieutenant de 50 hommes d’armes des ordonnances du roy et commandant la noblesse de l’évêché de Léon pendant la Ligue, est qualifié chevalier de l’ordre du roy dans plusieurs actes des 28 juillet 1599 [(original, titres de cette maison)], 30 may 1603, 30 avril 1616, 11 novembre 1617, 1er septembre 1620 et 15 octobre 1622. Il mourut au mois de mars 1629. [Il étoit fils d’Olivier de Kerhoent, sire de Kergournadec, chevalier de l’ordre du roy, et de Marie de Ploeuc. Ses armes comme cy-devant.]

François de Kerhoënt, lieutenant pour le roi pendant la Ligue, épousa en 1583 Jeanne de Bottigneau, « grande et riche héritière, fille unique d’Alain de Bottigneau et de Marie de Kergorlay. Ce seigneur a vescu jusqu’en l’âge de 69 ans, aimé et chéri de tous en son pays, comme l’un des plus hommes de bien vertueux et généreux seigneurs de son temps. Il est décédé au mois de mars 1629, au chasteau de Botigneau, à deux lieues de Quimper-Corentin, et enterré dans la chapelle du chasteau de Kergournadech, dédiée à saint Jean ». Son corps fut accompagné sur la route de plus de 200 gentilshommes et reçu à la porte de Quimper par M. l’évêque de Cornouailles. Son oraison funèbre fut faite dans la cathédrale par le révérend Père de Bar, jésuite. La compagnie se rendit ensuite au château de Kergournadech « où il y avait tables préparées de 300 couverts magnifiquement servies de poisson ». Environ un an après la mort de son mari, Jeanne de Bottigneau quitta le monde et se rendit religieuse carmélite au couvent de Nazareth, près Vannes, où elle fit profession le 4 novembre 1631, reçue par le Révérend Père Thibault, de l’ordre des Carmes (extrait d’une ancienne généalogie de la Maison de Kerhoent, Bibliothèque nationale).

Charles de Kerhoent, frère cadet du précédent, est qualifié chevalier de l'ordre du roi dans la généalogie déjà citée, mais nous n’avons pas d’autres preuves de son admission dans l’ordre. Il eut en partage la terre et seigneurie de Coëtanfao ; et épousa Isabelle de Crech’quérault, fille de François et de Marie de Penhoët.

François de Kerhoent de Kergournadec, seigneur Coëtanfao, de Kerascouët, de Crechquérault, de Kerandraon, de Crémual, de Mesgouin, de Kerautret et de Penhoët, gentilhomme ordinaire de la chambre du roy, qualifié chevalier de l’ordre du roi dans plusieurs actes des 5 juillet 1633 [(original, titres de cette maison)], 23 janvier 1638, 1er et 27 septembre et 13 octobre 1640, et 31 décembre 1641,  ; mourut le 2 août 1642. [Il étoit fils de Charles de Kerhoent de Kergournadec, seigneur de Coëtanfao, et d’Isabeau de Crechquérault. Ses armes écartelé au 1 et 4 échiqueté d’or et de gueules, au 2 et 3 d’azur à une fleur de lys d’or cotoyée en pointe de 2 macles de même, et sur le tout lozangé d’argent et de sable.]

François de Kerhoënt épousa Anne de Kerouséré, fille de Simon et de Claude de Parcevaux (extrait d’une ancienne généalogie de la Maison de Kerhoent, Bibliothèque nationale).

Ces extraits sont longs, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènements (8 notices)

  • Comparution : vendredi 22 février 1669 (1 notice).
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 510-515, Ms 511, fol. 26v-27.
  • Arrêt de maintenue en la Chambre : mardi 26 février 1669 (4 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 156.
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 30.
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 510-515, Ms 511, fol. 26v-27.
    • Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, Français 31226-31562 (Nouveau d'Hozier), Français 31422 (Nouveau d'Hozier 197), vue 142.
  • Comparution : mercredi 27 février 1669 (1 notice).
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 88.
  • Arrêt de maintenue en la Chambre : vendredi 26 juillet 1669 (3 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 366.
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 31.
    • Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, Français 31226-31562 (Nouveau d'Hozier), Français 31422 (Nouveau d'Hozier 197), vue 142.
  • Arrêt de maintenue en la Chambre : mercredi 21 mai 1670 (4 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 447.
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 30.
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 88.
    • Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, Français 31226-31562 (Nouveau d'Hozier), Français 31422 (Nouveau d'Hozier 197), vue 142.