Famille de Keralbaud

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

Le seigneur de Cardelan, capitaine de 200 arquebusiers pour le service du roy en Bretagne et commandant l’infanterie assemblée pour la garde et défense de cette province en 1569, fut nommé chevalier de l’ordre de Saint-Michel le 31 août de cette même année, et en reçut le collier des mains du seigneur de Bouillé, chevalier du même ordre [(Mémoires pour servir à l’histoire de Bretagne, par dom Morice, Paris 1746, tome III p. 1361). On n’a aucune connaissance de sa famille].

Ce seigneur de Cardelan était un Keralbaud. La terre de Cardelan, paroisse de Baden, vint en effet dans cette famille en 1532, par le mariage de Guillaume de Keralbaud avec Matheline de Cardelan, et n’avait pas cessé de lui appartenir au 18e siècle, où Jean-Paul de Keralbaud en fournit aveu. Nous croyons volontiers qu’il s’agit ici d’Abel de Keralbaud, fils de Guillaume, et de Matheline de Cardelan, qui épousa Gillette de Trécesson, veuve de François Gibon. Seigneur du Grisso, et fille de René de Trécesson et de Jeanne de Callac.

René de Keralbaud, seigneur de Cardelan, fils d’Abel et de Gillette de Trécesson, fut chevalier de l'ordre du roy d’après M. de Courcy (Nobiliaire, tome III). Il épousa en février 1598 Jeanne de Montigny, fille de Louis, chevalier de l'ordre, et d’Anne Le Pennec. Il ne vivait plus en 1645-1646, date à laquelle son fils Louis, commissaire de l’artillerie, rendit aveu au roi pour la terre de Cardelan. Armes d’azur à trois croix pattées (alias ancrées) d’or.

Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènement (2 notices)

  • Arrêt de maintenue en la Chambre : mercredi 17 juillet 1669 (2 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 349 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 30 .