Famille de Keradreux

Variantes : Keradreuc (de), Keradreu, Queradreu

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

Joachim de Karadreux [ou de Kéradreux], sire de Châtenay, vicomte de Neuvillette (terre érigée en vicomté par lettres du 23 juin 1528 obtenues par Bertrand de Karadreux que le roy François Ier qualifie de cousin ; ces lettres motivées sur ce qu’il étoit issu du duché de Milan et maison de Montauban, et qu’il attenoit à sa maison d’Orléans), admis dans l’ordre de Saint-Michel sous Charles IX, est qualifié chevalier de l’ordre du roy à l’époque de 1570 dans le recueil manuscrit des chevaliers de Saint-Michel fait en 1620 par Pierre d’Hozier, gentilhomme ordinaire de la maison du roy (Bibliothèque du roy)[1]. [Il étoit fils de N… (on présume qu’il se nommoit Bertrand de Karadreux, que le roy François Ier qualifie son cher et amé cousin dans les lettres d’érection en vicomté de la terre de Neuvillette qu’il lui accorda le 23 juin 1528 dans lesquelles ce prince dit qu’il étoit issu du duché de Milan et maison de Montauban, et qu’il attenoit à la maison d’Orléans) de Karadreux, seigneur de Neuvillette et des Aunnis, et de Gillette Hay, dame du Breuil-Hay. Ses armes d’argent à trois léopards d’azur posés 2 et 1, couronnés et langués de gueules.]

Notes

  1. La ressemblance de nom et d'armes peut laisser supposer un membre de la famille bretonne de Keradreux/Caradreux.
Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènement (2 notices)

  • Arrêt de maintenue en la Chambre : vendredi 3 mai 1669 (2 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 231 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 23 .