Famille Fleuriot

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

Charles Fleuriot, seigneur de Carnavalet, de Kernabat, de Kergrech, de Kergarich et de Kérogou, est qualifié chevalier de l’ordre du roy dans un acte du 24 janvier 1591 [(titres de messieurs de Fleuriot de Langle). Il étoit fils de René Fleuriot, seigneur de Kernabat et de Couätguennou, capitaine des francs archers de Léon en Bretagne, et de Margueritte de Kerléan. Ses armes d’argent au chevron de gueules accompagné de 3 quintefeuilles d’azur, posées 2 en chef et une en pointe].

Charles Fleuriot épousa Marie de Kerguezay, fille de Jean et de Louise Le Cozic. Il mourut au château de Kernabat le mardi 26 juillet 1611, âgé de 48 ans (Journal de René Fleuriot).

Claude Fleuriot, seigneur de Kerlouët, de Kériel et de la Saudraye, nommé chevalier de l’ordre de Saint-Michel le 8 décembre 1639, fut reçu par le baron de Pontchâteau [(original, titres de cette famille)], chevalier des ordres du roy. Il se trouva aux sièges de la Rochelle et de Montauban en 1628 et 1629, et [reçut une lettre du roy le 14 décembre 1642 pour se trouver aux États de Bretagne qui devoient se trouver à Vannes le 15 janvier de l’année suivante]. Il ne vivoit plus en 1653. [Il étoit fils de René Fleuriot, seigneur de Couätguennou, de Kériel, de la Saudraye, de la Boissière, de Kerlouët et de Crechquellen, et de Margueritte de Chef du Bois. Ses armes d’argent au chevron de gueules accompagné de 3 quintefeuilles d’azur, 2 en chef et 1 en pointe.]

Son père, René Fleuriot, a laissé un journal manuscrit dont l’orignal appartient aux Archives des Côtes-du-Nord, et qui a été publié par M. Anatole de Barthélémy dans le Cabinet historique (tome 24, page 99 à 117). Ce journal nous apprend que Claude naquit le 6 juin 1594 à Guingamp en l’hôtel de Kernevenoy. Il fut tenu sur les fonts du baptême par Claude de Kerguezay, chevalier de l'ordre du roi, dont la sœur Marie avait épousé, comme nous l’avons vu, Charles Fleuriot, chevalier de l'ordre, Claude épousa en premières noces Fiacre Le Bahezre. « Le dimanche 19 novembre 1623 mon fils aisné espoussa damoiselle Fiacre Le Bahezre, dame héritière de Kerfichan-Rosviliou, en l’esglisse trévialle de Saint-Servès-Parc-Duot ». Fiacre Le Bahezre mourut le 1er août 1626 ; et Claude épousa en secondes noces Gillette de Coëtlogon. Le journal qu’a laissé son père est peu étendu ; il ne rappelle que les principaux faits domestiques, parle peu de politique et d’événements contemporains. S’il présentait plus de comptes de ménage et de détails d’intérieur, il rentrerait tout à fait dans la catégorie des livres de raison.

Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènement (2 notices)

  • Arrêt de maintenue en la Chambre : lundi 5 août 1669 (2 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 374 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 21 .