Famille de Conigan

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

Antoine de Conigan, seigneur de Cangé et de Notz-Marafix, gentilhomme ordinaire de la chambre du roy, capitaine de 50 homes d’armes de ses ordonances, conseiller d’État d’épée, lieutenant du roy de la ville de Nantes, gouverneur de Fougères et bailly d’Amiens par lettres du 27 juin 1617, [après le maréchal d’Estrée], est qualifié chevalier de l’ordre du roy dans un acte du 10 octobre 1609. Depuis il se trouva au siège de la Rochelle où il commanda la compagnie des gendarmes du maréchal d’Effiat, et conduisit en 1635 l’arrière ban de la province de Touraine d’après la commission qui luy fut adressée à cet effet de Fontainebleau, le 10 juillet de cette année. [Il étoit fils de Pierre de Conigan, seigneur de Cangé, chevalier de l’ordre du roy, et d’Anne de Marafin. Ses armes d’argent à une perle de sable, écartelé d’azur à 3 fermeaux d’or posés 2 et 1.][1]

Notes

  1. Un autre membre de cette famille tourangelle et qui n’a pas de lien avec la Bretagne n’est pas rapporté ici.
Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènement (2 notices)

  • Arrêt de maintenue en la Chambre : lundi 29 juillet 1669 (2 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 370.
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 18.