Famille Budes

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

Charles Budes, seigneur de Guébriant, du Plessis-Budes, du Hirel, etc., et baron de Sacé, fut admis dans l’ordre de Saint-Michel sous le règne d’Henry IV, et on le trouve qualifié chevalier de l’ordre du roy et ses armes entourées du collier dudit ordre dans l’Histoire généalogique de cette maison par l’abbé Le Laboureur, imprimée à Paris en 1656, pages 62, 92 et 123. Il se distingua dans le temps des guerres de la Ligue, fut choisy par les États de Bretagne pour aller complimenter le roy Henry IV sur la naissance du Dauphin, et s’attacha à la sollicitation de ce monarque aux intérêts du duc de Vendôme [en cette province]. Il fut député plusieurs fois à la Cour pour y porter les remontrances de la province, et mourut le 26 janvier 1619. [Il est père du maréchal de Guébriant. Il étoit fils de Jaques Budes, chevalier, seigneur du Hirel, baron de Sacé, procureur général au parlement de Bretagne, et de Béatrix de Romillé. Ses armes coupé de 8 pièces ; au 1er du chef d’azur à 2 léopards d’or, armés, langués et couronnés de gueules ; au 2 d’or à 7 macles d’azur pozées 3, 1 et 3 ; au 3 écartelé de sable et d’argent ; au 4 d’or à la croix de gueules cantonée de 16 alérions d’azur ; au 5 et 1er de la pointe d’argent au chef de gueules et un lyon d’azur sur le tout ; au 6 de gueules semé de fleurs de lys d’or ; au 7 d’argent à 4 lyons de gueules, armés, langués et couronnés de gueules ; au 8 d’or à la fasce crénelée de gueules, muraillée de sable, et sur le tout d’argent au pin de sinople cotoyé au pied de deux fleurs de lys de gueules.]

Une lettre d’Henri IV, du 18 décembre 1597, tirée du cabinet de M. Raison du Cleuziou, publiée dans les Lettres-Missives, et adressée à Charles Budes, nous apprend qu’il était à cette date gouverneur de Moncontour. Le roi lui commande de se tenir « prest à monter à cheval avec ce qu’il pourra assembler de ses serviteurs » au premier avis qu’il en recevra ; mais la paix vint sans doute arrêter son départ. Il avait d’ailleurs fait ses preuves suivant le témoignage de d’Hozier, pendant les guerres de la Ligue. Il épousa par contrat du 7 octobre 1591, Anne Budes, de la même maison que lui, fille unique de Jean, seigneur de Quatrevauz, et de Marie du Houlle. Tandis que son mari guerroyait pour le service du Roi, Anne Budes tenait vaillamment sa place. Jean Le Laboureur a écrit de celle qui devait être la mère du maréchal de Guébriant qu’elle sut défendre plusieurs de ses maisons, pendant la Ligue, au péril de sa vie.

Jean Budes, seigneur du Tertre-Jouhan, de la Noë-Sèche, de Coësquen et de Ploufragan, commandant le ban et arrière-ban de l’évêché de Saint-Brieuc, nommé le 26 juillet 1611, est qualifié chevalier de l’ordre du roy dans un acte du 28 juin 1617. [Il étoit fils de François Budes, chevalier, seigneur du Tertre-Jouhan, et d’Anne de Saint-Aubin. Ses armes d’argent au pin de sinople cotoyé au pieds de 2 fleurs de lys de gueules.]

L’indication fournie par d’Hozier de l’admission de Jean Budes dans l’ordre du Roi nous semble d’autant plus intéressante que Jean Le Laboureur lui-même n’a pas connu ce détail. Jean Budes épousa par contrat du 31 août 1596 Louise de Gourvinec, fille de Mathurin, seigneur de Besit, et d’Isabeau de Callac.

Jean Budes, seigneur de la Courbe et du Coetdic-au-Voyer, premier capitaine au régiment de Piémont, gouverneur de Vendôme, aide-de-camp et enfin maréchal des camps et armées du roi, est qualifié chevalier de l’ordre du roi dans un recueil de généalogies manuscrit aux archives de mademoiselle Le Borgne du Boisriou, château de Keroulas. Il était fils de Jacques Budes, seigneur du Hirel, et de Béatrix de Romillé, et oncle du maréchal de Guébriant. Il épousa Renée Arrel, fille de François, seigneur de Kermarquer, et de Jeanne de la Lande. Elle était veuve de Jean Guéguen, seigneur de la Grandville ; et, après la mort de Jean Budes, elle se remaria à Louis du Cambout, seigneur de Beçay, chevalier de l’ordre du roi.

Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènements (8 notices)

  • Comparution : mardi 9 octobre 1668 (1 notice). Pour Anne-Marie Budes et Melchior Budes son oncle.
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 510-515, Ms510, folios 90-90v .
  • Arrêt de maintenue en la Chambre : mercredi 2 janvier 1669 (3 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 105 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 14 .
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 510-515, Ms510, folios 90-90v .
  • Comparution : mardi 8 janvier 1669 (1 notice). Pour Claude Budes, sieur de la Plesse.
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 510-515, Ms510, folios 90v-91 .
  • Arrêt de maintenue en la Chambre : mardi 15 janvier 1669 (3 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 115-116 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 14 .
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 510-515, Ms510, folios 90v-91 .
  • Comparution : jeudi 7 mars 1669 (1 notice).
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 122-123 .
  • Arrêt de maintenue en la Chambre : lundi 28 juillet 1670 (3 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 487 .
    • Archives départementales du Finistère, 32 J 2, "Livre de Kerézellec", p. 14 .
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 122-123 .
  • Comparution : samedi 7 mars 1671 (0 notice). Pour missire Claude Budes.
  • Arrêt de maintenue en la Chambre : mardi 24 mars 1671 (0 notice). Pour missire Claude Budes.