Famille de Sévigné

Extrait

Chevaliers de Saint-Michel

Pierre de Sévigné, baron de Sévigné et de Crespont, seigneur de Tréal, des Rochers, du Vigneu, des Clions, de Bodégat, de Laudigère, de la Bidière, est qualifié chevalier de l'ordre dans un acte passé à Jugon le 25 janvier 1570 et relatif à la tutelle des enfants mineurs de Jacques de Beaumanoir, vicomte de Besso, et de Jeanne du Quellenec (Généalogie des Rosmadec, par du Paz, Rennes, 1629, page 101). Il naquit le 11 janvier 1540 de Joachim, sire de Sévigné, et de Marie de Quellenec. Il épousa par contrat du 6 mai 1562, Jeanne Laurens, dame du Branday et de la Morandaye, fille de Guillaume, seigneur de Launay, conseiller au parlement de Bretagne, et de Marie de Pouez. Il mourut le 21 mars 1571 et sa veuve se remaria à Charles du Bec, baron de Boury, chevalier de l'ordre du roi (J. Le Laboureur, Histoire généalogique des Budes).

Joachim de Sévigné, seigneur et baron de Sévigné, de la Baudière, d’Olivet et des Rochers, est qualifié chevalier de l’ordre du roy dans un acte du 10 avril 1602 [(titres de la maison du Plessis d’Argentré). Il étoit fils de Bertrand de Sévigné, seigneur d’Olivet, et de Margueritte de Champagné. Ses armes écartelé de sable et d’argent.]

Joachim de Sévigné épousa par contrat du 15 juin 1584 Marie de Sévigné, fille de Pierre, chevalier de l'ordre, seigneur des Rochers, de Bodégat, et de Jeanne Laurens. Il embrassa les intérêts de la Ligue pendant les guerres de religion ; et fit partie avec François de Carné, René du Pé et César du Guesclin de la députation qui fut nommée par les États ligueurs de Nantes le 10 avril 1591 pour aller demander aux États généraux le maintien de la religion catholique, apostolique et romaine. Il mourut le 19 mai 1612 et fut enterré le 22 dudit mois par Monseigneur l’évêque de Rennes, au chœur de Vitré (Blancs-Manteaux).

Charles de Sévigné, seigneur et baron de Sévigné, d’Olivet, des Rochers, de Buron, de Tréal, de Vigneu, de la Baudière, de la Haye, de Torcé, de Champiré et de Bodégat, qualifié chevalier de l’ordre du roy dans un acte du 7 novembre 1627 [(titres de cette maison)], vivoit encore en 1632. [Il étoit le beaupère de l’illustre marquise de Sévigné. Il étoit fils de Joachim de Sévigné, baron d’Olivet, chevalier de l’ordre du roy, et de Marie de Sévigné. Ses armes comme cy devant.]

Charles de Sévigné, né le 27 mars 1598, épousa 1o par contrat du 28 septembre 1621 Marguerite de Vassé, fille de Lancelot, chevalier du Saint-Esprit, et de Françoise de Gondy ; 2o Marguerite de Coëtnempren, dame du Rouale, veuve de Gui de Keraldanet, seigneur du Rascol, et qui après la mort de Charles de Sévigné en 1635 se remaria à Honorat d’Acigné, chevalier de l'ordre du roi.

Cet extrait est long, cliquez ici pour tout afficher...

Réformation de la noblesse (1668-1671)

Evènement (2 notices)

  • Arrêt de maintenue en la Chambre : vendredi 7 novembre 1670 (2 notices).
    • Archives départementales du Morbihan, 1 J 1003, "Livre du Botcol", p. 537 .
    • Bibliothèque de Rennes Métropole, Ms 516, p. 326-330 .