Répertoire
breton
Guy Le Borgne, 1667


page 82

Flandres, comté et pairie de France issue de la première lignée des roys de France, dite des Mérovingiens, porte pour armes modernes d'or au lion de sable, antiques gironné d'or et d'azur de huict pièces et un écusson de gueulle en abîme, lesquelles furent continuées par Beaudouin Bras-de-Fer premier comte de Flandres et ses successeurs jusqu'à Philippes d'Asalce1 XII comte de Flandres, lequel ayant esté deux fois en Syrie au secours du roy de Jérusalem son cousin, remporta dès son premier voyage, l'écu d'or au lion de sable, qu'il avoit gagné sur Nobilion turc roy d'Albanye, l'ayant occis de ses propres mains environ l'an 1160, c'est le mesme lion que les roys d'Espagne comtes d'une partie de Flandres portent encore aujourd'huy. Cette province fut érigée en comté par le roy Charles le Chauve en faveur de Beaudouin dit Bras-de-Fer.
Foix, maison aussi illustre qu'il y en ait en France, dont estoit issu ce généreux Gaston de Foix, qui a tant fait parler de luy dans les chroniques, elle porte d'or à trois pals de gueulle.
Fougères ancienne baronie : d'or à une tige de fougères de synople posée en pal.
le Faou, baronnie : d'azur au léopard d'or. Le Vieuchastel en Taolé alias idem. De cette première maison il y a eu un mareschal de Bretagne du temps de nos ducs.
le Faouët en Vennes, baronnie, jadis d'argent à cinq fusées de gueulle posées en fasce, qui est Bouteville, depuis de Goulaine, maintenant du Fresnay Coëtcodu, conseiller en la cour de Parlement de ce pays, pour les armes voyez du Fresnay.

  • 1. Ainsi dans le texte.