Répertoire
breton
Guy Le Borgne, 1667


page 38

Chasteaubriand. Ancienne baronie portoit de gueulles semé de pommes de pin d'or sans nombre, depuis parsemé de fleurs de lys d'or par concession expresse du roy Saint Louis en reconnoissance des grands et assidus services rendus à ce Prince par un seigneur de cette maison au voyage de la Terre-Sainte, et notamment en la bataille de la Massore le 8 février l'an 1250 en laquelle ledit Roy Saint Louys, Pierre de Mauclerc duc de Bretagne et ce seigneur de Chasteaubriand furent pris prisonniers par les Sarrazins.
Chasteaugiron, baronie : d'or au chef d'azur, avec cette devise, Pensez-y ce que vous voudrez.
Chasteaulin, barre royalle en Cornouaille : d'azur à un chasteau d'argent couvert de mesme, et girouetté d'or.
Chastelaudren, jadis bonne ville et siège ordinaire des anciens comtes de Goüelo, pour les armes voyez Avaugour, elle a esté bastie par un roy de Bretagne appellé Audren.
Chastillon-sur-Marne autrement dit de Bloys, maison aussi illustre qu'il y en ait en France, érigée en duché par le roy Charles IV, l'an 1566, porte pour armes antiques de gueulle à trois pals de vair au chef d'or, modernes Bretagne idem.
Clisson, baronnie dont il y a eu un connestable de France, portoit de gueulle au lion d'argent couronné, armé et lampassé d'or.
Condé, prince par lettres patentes du roy Henry IV, d'immortelle mémoire, vérifiées en toutes les cours souveraines l'an 1599, il fut déclaré premier prince du sang et premier pair de France, il porte de France au baston de gueulle pery en bande. C'est un prince dont les généreux exploits et actions héroïques sont si notoires à toute l'Europe que tout ce que j'en pourois dire seroit infiniement au dessous de ses mérites.