Répertoire
breton
Guy Le Borgne, 1667


page 243

Quilien1 jadis audit lieu en Cornouaille, portoit de gueulle au chef endanché d'argent brisé d'un lambeau à trois pendans d'azur, escartelé avec les armes du Faou, maintenant de Kerret en surnom, portant pour devise tevel hac ober, qui est en françois la devise que vous voyez sur Kerret.
Quilifuret ou Quillifuret au comté de Goëlo, de sable à trois épées d'argent en pal d'une hauteur, les gardes d'or et les pointes fichées en haut, brisé en chef d'un croissant d'or.
Quiligonan : d'argent au croissant de gueulle.
Quilimadec en Ploedaniel évesché de Léon : d'argent au chef endanté de gueulle, escartelé de Penancoët.
Quilivenec2 en la paroisse du Treffvou évesché de Léon, ancien … moderne du Han du Bertry idem.
Quilyou en Cornouaille3, comté. Ancien : d'argent au chef de sable, moderne, voyez Le Barbu.
Quilyou en Hourin4 : de sable à trois défences de sanglier d'argent en fasce 2 et 1.
Quinault : d'azur au chevron d'argent, accompagné de trois soucys d'or, tigés et feillées de synople 2 et 1.
Quinipilly5 en Vennes, comté, pour armes antiques voyez Languenoez, maintenant de Lannion baron du Vieu-Chastel idem.
Quintin jadis à Kerouzerch6, Coëtamour7 et Trividy8 près Morlaix, Coëtanfrotter9 près Lanmeur, Lescoüarch10, Kergadio en Louargat, et autres en Tréguier, maintenant à Kernon en Rospez près Lannion, le Hellin11 en Pleiber-Saint-Hégonec évesché de Léon, Kerscao12, Penaru13 lez Morlaix, et autres, d'argent au lion de sable accompagné de trois estoiles de mesme 2 et 1 ; quelques-uns se sont contentez de mettre le lion seul.

  • 1. Pleyben, F.
  • 2. Quillévenec, Le Tréhou, F.
  • 3. Plogastel-Saint-Germain, F.
  • 4. Lire Gourin, F, où est situé le Quilliou.
  • 5. Baud, M.
  • 6. Peut-être Kerolzech, Saint-Martin-des-Champs, F.
  • 7. Coat Amour, aujourd'hui en Morlaix, F.
  • 8. Plouigneau, F.
  • 9. Coat ar Froter, Lanmeur, F.
  • 10. Peut-être Lescomarch, Plufur, CA.
  • 11. Héllin Braz ou Héllin Créiz, Saint-Thégonnec, F.
  • 12. Peut-être en Plouvorn, F.
  • 13. Penn an Rû, absorbé par Morlaix qui en a donné le nom à une rue.