Répertoire
breton
Guy Le Borgne, 1667


page 188

Mahé, Kermorvan en Taolé évesché de Léon, et autres, d’argent à deux haches d’armes de gueulle en pal, brisé en chef d’un croissant de mesme.
Mahyeuc : d’argent à trois hermines de sable 2 et 1 ; au chef d’or chargé de trois couronnes d’épines de synople. Cette famille est originaire de la paroisse de Plouvorn en Léon, dont estoit le révérend Père en Dieu Yves Mahyeuc, jadis évesque de Rennes, qui a vescu en telle estime de sainteté pendant sa vie, que Dieu ayant apres sa mort manifesté la gloire de ce saint personnage par plusieurs grands miracles, on à toute sorte de sujet de suivre le sentiment commun de l’Eglise britannique qui le passe au rang des bien-heureux dans le Ciel, quoy qu’il ne soit pas encore canonisé.
la Maignanne1, comté : de sable à cinq roquets d’argent, 3, 2 et 1.
le Maistre, famille noble jadis en Buhulien prés Lannion, d’argent à deux fasces de gueulle, accompagnée de trois tourteaux de mesme deux en chef et un en pointe, et un cor ou cornet de sable lié en sautoir entre lesdites fasces.
Maistrenes en Tréguier, alias Kermelven près Guingamp, portoit ...
Malemains jadis à Sacé2 en Basse-Normandie, comté, portoit d’or à trois mains dextres de gueulle en pal, 2 et 1.
Malenoë, comté : d’or à trois aigles d’azur, 2 et 1, becquez et membrez de gueulle.
Malet : d’hermines à trois fasces de gueulle.
Maleville Brehault3 prés Ploërmel : de gueulle à trois épées d’argent, les pointes en haut, garnies d’or, surmontées de trois bezans d’or.
Malor jadis à Liniac4, comté : escartelé au premier et quatre vairé d’or et d’azur, contrescartelé de gueulle plein.

  • 1. Maine-et-Loire.
  • 2. Mayenne.
  • 3. Taupont, M.
  • 4. Noyal-Muzillac, M.